Microbiote et microbiome

mikrobiyota-ve-mikrobiyom-banner

Qu'est-ce que le microbiote et le microbiome?

Alors que pendant des décennies, on pensait que les microbes étaient des organismes nuisibles à la santé, de nombreuses études médicales menées ces dernières années ont montré la présence de billions de micro-organismes dans notre corps qui s’efforcent de protéger notre santé. Dans cette communauté appelée microbiote, on compte jusqu’à 100 billions de bactéries et leur poids peut atteindre 2 à 3 kilogrammes. 2 à 3 % du poids de notre corps sont donc constitués de microbiotes. D’ailleurs, le nombre de bactéries du microbiote est 10 fois supérieur au nombre de nos propres cellules.

Le matériel génétique appartenant au microbiote est appelé le microbiome. Cependant, ces deux termes sont souvent utilisés dans le même contexte. Le nombre de gènes du microbiome est 150 fois supérieur à celui du génome humain. En d’autres termes, notre corps compte plus de cellules et de gènes bactériens que nos propres cellules et gènes. Le microbiote peut être brièvement décrit comme étant l’écosystème interne de notre corps. Le microbiote peut être trouvé dans 18 endroits différents du corps. C’est dans les intestins que l’on trouve la plupart des bactéries. Le microbiote intestinal se développe alors que le fétus se développe dans l’utérus. Pendant la grossesse, les bactéries passent de la mère au bébé. La transmission bactérienne de la mère se poursuit lors de l’accouchement, dans le cadre d’un accouchement vaginal normal et de l’allaitement. Nous recevons également beaucoup de bactéries de ce que nous mangeons, de ce que nous buvons, de notre environnement et des personnes que nous côtoyons. Ces micro-organismes peuvent parfois être bons et parfois mauvais. Un corps humain en bonne santé compte une grande proportion de bonnes bactéries. (80 % contre 20 %).

Quelles maladies la perturbation du microbiote entraîne-t-elle ?

La faiblesse des intestins, la détérioration ou la perturbation de la flore intestinale pour diverses raisons conduisant à des maladies chroniques, à l’obésité, et au vieillissement. Le microbiote joue un rôle important dans l’exécution de diverses fonctions de l’organisme, comme la digestion des aliments, le soutien du système immunitaire, la production de certaines vitamines, la santé intestinale, la prévention des inflammations, le maintien du poids idéal, l’activité cérébrale, etc.

Avec la perturbation du microbiote, de nombreuses maladies peuvent se manifester, telles que les allergies, la sinusite, la bronchite, la fatigue chronique, la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, les maladies neurologiques comme les migraines, la dépression, les troubles anxieux, l’asthme, l’autisme, divers cancers, la maladie cœliaque, la colite, le diabète, l’eczéma, l’acné, la rosacée, les maladies de la peau comme l’urticaire, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le syndrome du côlon irritable (SCI), et les maladies du système immunitaire.

Microbiotes et nutrition

La digestion des aliments et l’absorption des nutriments peuvent être considérées comme l’une des principales tâches des microbiotes intestinaux. Certaines bactéries présentes dans les intestins aident à décomposer les molécules complexes contenues dans la viande et les légumes. Les bactéries du microbiote se nourrissent des aliments que nous consommons. Pour la survie et la reproduction de ces bactéries, il est très important de consommer des nutriments appropriés. Lorsque l’équilibre de cette communauté bactérienne est perturbé, des problèmes digestifs importants apparaissent.

Une autre tâche du microbiote est de maintenir la santé des cellules de la paroi intestinale. Il est également possible que les bactéries intestinales affectent la sensation de faim et de satiété par leurs activités métaboliques. Plus on consomme d’aliments différents, plus les bactéries intestinales varient. Certaines études montrent que les déséquilibres bactériens induisent une prise de poids, en particulier chez les personnes présentant des quantités élevées de « bactéries Firmicutes ». On a également constaté que les personnes atteintes du syndrome métabolique et recevant un soutien probiotique présentaient une diminution du taux de triglycérides et d’autres facteurs de risque liés aux maladies cardiaques.

La paroi cellulaire intestinale est très fine et contient des cellules du système immunitaire. 75 à 80 % de notre système immunitaire est contrôlé par les intestins. C’est pourquoi on sait maintenant que de nombreuses maladies auto-immunes peuvent être associées à des problèmes cachés du système digestif. Lorsque l’équilibre du microbiome est perturbé, le système immunitaire commence également à être sollicité.

Aujourd’hui, il est possible d’identifier toutes les bactéries connues dans les selles grâce à une méthode de séquençage de nouvelle génération. La résistance à la colonisation du microbiote individuel complexe, les processus digestifs, l’absorption des nutriments et des vitamines, ainsi que le diagnostic précis de l’immunité peuvent être obtenus grâce à cette méthode. Les bactéries anaérobies qui ne peuvent être reproduites en culture par des tests de biologie moléculaire peuvent également être détectées de manière exhaustive au plus haut niveau technique. En analysant l’équilibre bactérien d’une personne à l’aide de ces analyses du microbiote, il est possible de guérir des maladies existantes et de prévenir les maladies susceptibles de survenir grâce à diverses recommandations personnalisées en matière de nutrition et de mode de vie.

Longévité

Well World Instagram

Informations et rendez-vous